Mons

Végétaliser, disposer de fontaines d’eau et de brumisateurs, remplacer le revêtement des sols dans les écoles,...

“Plus d’arbres, d’eau, de parcs, et moins de béton, d’autres villes ont essayé, pourquoi pas à Mons ?,” telle est la nouvelle interrogation des Verts à Mons en cette période caniculaire. La température à Mons ne cesse de décoller avec des maxima de 31°C à 35 °C attendus ce vendredi et ce week-end. “La sécheresse touche toute l’Europe, mais notre ville de Mons n’a pas été pensée pour des fortes chaleurs comme dans le Sud de la France, l’Espagne ou l’Italie. Ecolo veut donc s’inspirer de l’expérience d’autres villes en Méditerranée pour faire diminuer la température en ville et la rendre la plus agréable possible pour tous,” explique Charlotte De Jaer, cheffe de file à Mons.

Du coup, les Verts en profitent pour sortir quatre mesures concrètes, quatre idées, permettant à tout un chacun de se rafraîchir et de végétaliser la Cité du Doudou. Ainsi, les Ecolos rappellent qu’un arbre a le même effet rafraîchissant que dix climatiseurs. “Rien de tel qu’un parc, un terril, un arbre ou une forêt. Ils sont des lieux de convivialité, de liberté et de jeux. Raison pour laquelle chaque Montois devrait avoir un espace vert à dix minutes de chez lui.”

Seconde mesure : des fontaines d’eau et des brumisateurs. “Si la ville de Mons bénéficie en son centre-ville de quelques jets d’eau décoratifs, aucun ne propose de l’eau potable à destination des usagers. Les fontaines permettraient à tous de s’hydrater. Très peu de points d’eau potable sont accessibles dans Mons et aucune signalétique ou information ne permet de savoir où ils se trouvent !” Ils proposent une carte avec ces points d’eau potable et de créer des fontaines d’eau potable.

Ensuite, les Verts entendent remplacer l’asphalte des écoles par de la verdure. “L’asphalte garde la chaleur et fait que la température est plus chaude en ville qu’à la campagne.”

Et enfin, cela à toujours avoir avec le revêtement de sol : les Verts voudraient que Mons teste de nouveaux enrobés bitumeux. “Les alternatives à l’asphalte sont nombreuses : les pavés alvéolés, les pavés végétaux (qui permettent la circulation des véhicules), du liant sans dérivé pétrochimique,…” Propositions seront faites à la majorité PS/cdH.