Mons

Il y a eu 30 donateurs pour atteindre 5167 euros

Il fallait se douter que le crowdfunding politique lancé par Georges-Louis Bouchez (MR), tête de liste de "Mons en Mieux" allait susciter l'intérêt des autres familles politiques de Mons. Cette récolte de fonds pour financer en partie la campagne électorale de la liste de Bouchez s'est clôturée en atteignant son objectif de collecter 5000 euros. Le hic, selon les socialistes montois? "Cette opération de levée de fonds du MR/Mons en mieux est une mascarade!"

Par communiqué, le PS flingue en deux temps l'initiative qui a atteint son objectif, quelques heures seulement avant sa clôture. "Fin avril dernier, le MR-Mons en Mieux annonçait dans la presse nationale - une grande révolution- dans le paysage politique belge et plus particulièrement dans le financement des campagnes électorales avec son opération de crowdfunding.Tel que présenté par la tête de liste des libéraux montois, en récoltant 5.000 euros, le MR/Mons en Mieux visait un triple objectif: Proposer un moyen alternatif de financement des listes; diversifier la provenance des fonds et démontrer la capacité du MR/Mons en Mieux à mobiliser les citoyens autour de sa liste."

Le PS poursuit : "Aujourd'hui, force est de constater qu'excepté l'effet d'annonce destiné à faire parler un peu plus du MR montois et plus particulièrement de sa tête de liste, aucun des objectifs annoncés n'a été atteint," affirme le PS qui crie au scandale et réclame l'arrêt de la mascarade.

"Les chiffres parlent d'eux-mêmes: l'essentiel des sommes collectées proviennent soit de candidats de la liste Mons en mieux, soit de militants MR. En clair: le moyen alternatif et innovant de financement des listes du MR/Mons en Mieux se résume au classique financement de la campagne par... les candidats eux-mêmes. Ce que les candidats font dans tous les partis! Malgré la sur-médiatisation dont a bénéficié cet acte banal, la capacité de mobilisation du MR/Mons en Mieux se réduit au final à seulement 8 citoyens non engagés auprès du MR/Mons en mieux sur un total de 30 donateurs ! Ceci étant, la démarche des libéraux Montois atteint les sommets d'indécence quand on voit que la tête de liste de MR/MEM, Georges Louis Bouchez, demande aux Montois de l'argent pour avoir le privilège de passer du temps avec lui pour 150 euros la journée !"

Les donateurs qui déboursaient jusqu'à 500 euros, soit le maximum, pouvaient eux participer c'est à dire "vivre la campagne de l'intérieur" afin de devenir observateur, accompagner les candidats sur le terrain, assister aux réunions de staff, accompagner les candidats dans leurs manifestations publiques et médiatiques,.. " Bref être à 200% dans la campagne de MeM. Deux de ces trois donateurs généreux sont Georges-Louis Bouchez (tête de liste MeM) et David Bouillon (Candidat MeM).

Du coup, pour le PS montois, "cette marchandisation de la politique est indigne : elle symbolise le comble du narcissisme. Aucun citoyen ne devrait avoir à payer, même sur base volontaire, pour avoir accès à un candidat, et plus encore à un élu. C'est tout simplement inimaginable. Qu'en plus, ce candidat en fasse de la publicité dans les médias, dépasse l'entendement! Par ailleurs, que Georges Louis Bouchez se permette de présenter le MR/Mons en Mieux comme un mouvement ayant peu de moyens est le comble de l'hypocrisie, quand on sait que le MR a mis en place une cagnotte d'1,75 million d'euros pour financer sa campagne communale."

Voici la réponse de Georges-Louis Bouchez : : “On sent bien l’aigreur d’un PS, qui a un peu honte d’être le parti le plus riche de la région et de très loin."