Mons

Dans la cité de l’Ourse, les socialistes sont en majorité absolue depuis de longues, très longues années. En 2012, le PS avait remporté 54,47 % des suffrages. Pour ce scrutin, Daniel Olivier et ses colistiers sont particulièrement confiants. Et pourtant, au soir du 14 octobre, les résultats pourraient annoncer quelques surprises. Si rien n’est joué et qu’inverser la tendance ne sera pas chose aisée, Pascal Baurain et son groupe Osons ! y croient dur comme fer. Convaincus qu’ils ont une opportunité à saisir et des arguments à avancer pour mettre fin à l’ère socialiste, ils ne laissent rien passer à l’actuelle majorité et multiplient les publications à cet effet, notamment sur les réseaux sociaux, transformés pour l’occasion en véritables toiles de campagne : rétrospective des dossiers majeurs de cette mandature, diffusion du conseil communal, omniprésence dans les commentaires… Pascal Baurain, futur bourgmestre ? L’intéressé s’y voit déjà mais les électeurs, seuls à pouvoir trancher, auront aussi le choix entre le groupe MR&Citoyens de François Roosens et, pour la première fois, le Parti populaire.