Mons

Ce mandat revient au cartel de l'opposition, dont François Roosens ne fait plus parti depuis 2015

Depuis un certain temps et plus encore depuis quelques mois, les relations entre François Roosens et Pascal Baurain, auparavant réunis au sein du cartel de l’opposition saint-ghislainoise, se sont dégradées. Aujourd’hui, elles sont à peine cordiales et les deux hommes s’opposent régulièrement en séance publique du conseil communal. C’était encore le cas ce mercredi soir.

En cause, la volonté du cartel CDH-MR-ECOLO-AC de destituer François Roosens de son mandat de conseiller de CPAS. « En décembre 2012, notre groupe l’avait désigné pour siéger au conseil de l’action sociale. En 2015, lorsqu’il a claqué la porte du cartel, il a omis de claquer celle du CPAS. Jusqu’ici, nous ne disposions pas de la possibilité de récupérer ce mandat », explique Pascal Baurain, chef de file du groupe.

© E.B.

Mais le 29 mars dernier, un décret wallon visant la bonne gouvernance et la transparence dans l’exercice des mandats publics a été voté. Il permet désormais au cartel de revendiquer ce mandat au niveau du CPAS. « N’en déplaise à François Roosens, ce mandat a été usurpé. Il avait été désigné sous le giron du groupe. Dès le moment où il s’en exclut, il n’est pas correct de vouloir garder cette fonction. »

Le principal intéressé a de son côté regretté cette intervention à quelques mois seulement de la fin de cette mandature. « Il s’agit de considérations bassement politiques, ce n’est pas l’intérêt de la population qui est visée. Je vais être remplacé par quelqu’un qui ne connait pas les dossiers. » Si François Roosens a tenté de faire valoir un vice dans la démarche du cartel, sa tentative s’est avérée vaine.

En effet, d’un point de vue juridique, l’on distingue le groupe politique qui siège au conseil et dont François Roosens s’est exclu et le groupe qui avait proposé son nom pour siéger au CPAS. « Le mandat doit donc revenir au cartel, peu importe son actuelle composition », a tranché le bourgmestre, Daniel Olivier (PS). « Nous pouvons regretter que ce changement intervienne maintenant mais nous ne pouvons qu’en prendre acte. »

C’est donc Patrisio Del Maso qui prendra la place de François Roosens. Pour rappel, il avait, comme François Roosens et Cindy Rabay, décidé de quitter le cartel et de siéger en tant qu’indépendant avant de faire volte-face et de réintégrer le groupe tiré par Pascal Baurain.