Mons Pascal Baurain, avocat de plusieurs locataires, met en demeure le Logis Saint-Ghislain.

Ce samedi, Pascal Baurain (Osons !) rendait visite à plusieurs locataires de la Cité Wauters, à Saint-Ghislain, afin de constater une nouvelle fois l’état des logements sociaux qu’ils occupent. Pour le conseiller de l’opposition et avocat, la situation est intenable. 

"Les gens n’en peuvent plus, ils ont peur mais commencent à dénoncer leurs conditions de vie sur les réseaux sociaux. Je suis régulièrement interpellé sur le sujet", explique-t-il. Conseil de certains locataires, Pascal Baurain suit de près les dossiers et les réactions du Logis saint-ghislainois. "Si nous avions été à la manœuvre, il est clair que nous aurions instauré une autre politique, une autre gestion des biens sociaux mais nous n’en avons pas la possibilité."

Certains locataires rencontrés samedi ne pouvaient cacher leur dépit. "Je suis ici depuis 18 ans et malgré nos appels pour que la situation s’améliore, nous ne constatons pas de grands changements, déplore A.D. Le jour où nous déménagerons, tous les meubles seront à jeter car ils sont attaqués par l’humidité." Dans le salon comme dans la cuisine, la cage d’escalier, la salle de bain ou les chambres, les murs sont couverts de moisissures.

La locataire explique encore que de l’eau dégouline régulièrement dans la cage d’escalier et que des rats s’invitent régulièrement dans l’habitation et aux abords de celle-ci. Malgré des travaux entrepris au niveau de la toiture, des travaux d’isolation dans le grenier et la pose d’une nouvelle cuisine, la Saint-Ghislainoise désespère et compte sur l’action de Pascal Baurain.

Aujourd’hui, ce dernier incite le Logis saint-ghislainois à intervenir et à proposer des solutions concrètes et durables aux locataires. "En tant que conseiller communal de l’opposition, je n’ai pour ainsi dire aucune marge de manœuvre. C’est donc en tant qu’avocat que j’interviens. Je vais adresser un nouveau courrier au Logis, le mettre en demeure et exiger que des travaux soient entrepris dans un délai imparti sous peine d’astreintes et de réclamations de dommages et intérêts pour trouble de jouissance." En cas de besoin, l’avocat assure qu’il n’hésitera pas à aller au tribunal.

Réaction de Patty Cantigneau - Présidente du logis saint-ghislainois

"Il arrive souvent qu’un phénomène de condensation soit confondu avec un problème d’infiltration ou d’humidité ascensionnelle. Au niveau du conseil d’administration, nous avons récemment fait le point sur plusieurs dossiers. Mais je tiens à rappeler que nos services techniques se tiennent à la disposition des locataires et que ceux-ci ont la possibilité de faire passer un service de la Région wallonne s’ils ne nous font pas confiance. Ce n’est que lors de ce passage et donc au cas par cas que les causes pourront être identifiées et des solutions trouvées."