Mons

L'an dernier à la même époque, le collège s'était engagé à le placer

L’an dernier à cette époque, Laurent Drousie, conseiller communal à Saint-Ghislain, sollicitait le collège communal afin que des panneaux didactiques soient installés au lieu-dit "Monument Kent", situé rue Defuisseaux à Tertre afin de permettre à tous, et plus encore aux jeunes générations, de se replonger dans l’histoire de leur commune.

Un an plus tard, ces panneaux ne sont toujours pas installés. « Je suis sincèrement déçu, d’autant plus que nous nous trouvons dans l’année du centième anniversaire de la fin de la Grande guerre. Ces panneaux auraient au minimum dû être installés au début des congés d’été… », regrette-t-il. « Ce devoir de mémoire est capital mais il n’a de sens que s’il s’intègre dans une démarche pédagogique, que si le contexte est resitué. »

Et le conseiller d’ajouter que d’autres lieux, en Belgique ou en France, jouent ce rôle d’instruction. « Il n’y a rien à inventer, des modèles de ce genre existent déjà. Je ne comprends ce qui justifie ces délais pour les installer à Tertre. C’est une simple volonté politique. Il y a selon moi une différence entre les paroles et les actes du collège qui s’était pourtant engagé à permettre ce travail de mémoire. »

De son côté, la ville confirme que « tout est mis en œuvre pour que ce panneau didactique soit installé pour les commémorations du centième anniversaire de la Grande guerre et notamment pour the Pursuit to Mons », une parade de la Libération organisée le 11 novembre prochain et suivie d’une cérémonie commémorative sur la Grand-Place de Mons.

Pour rappel, le 23 août 1914 vers 9 heures du matin, quelques heures avant la bataille de Mons, vingt soldats britanniques tombaient au combat à Tertre, lors de la bataille des Herbières. Ce même jour en 2013, un mémorial était inauguré.