Mons

Le bon temps était de la partie pour ce premier jour

Les festivités de l’Ascension sont à Ghislain ce que le Doudou est à Mons. Cette année encore, les badauds ont répondu massivement présents pour vivre quelques sensations fortes et moins fortes grâce aux quelque 60 forains installés à proximité immédiate de la gare et pour assister à l’incontournable envol du ballon à gaz.

© E.B.

« On nous avait annoncé du mauvais temps mais mis à part une heure plus troublée et un peu de bruine, nous avons eu beaucoup de chance ! », souligne le bourgmestre de Saint-Ghislain, Daniel Olivier (PS). « Nous en sommes à la 130e édition et malgré tout, cela reste un événement exceptionnel puisque c’est le seul ballon de ce genre en Wallonie. Le risque zéro n’existe pas et il y a toujours un petit stress avant le décollage. Mais tout s’est heureusement bien passé et à quelques rares exceptions près, il a toujours décollé! »


Toute la journée, les badauds ont pu découvrir les commerces du centre-ville tandis qu’en fin d’après-midi, petits et grands sont venus admirer le cortège de Gilles et de majorettes et danser au rythme de quelques groupes musicaux locaux, en plus d’un groupe de danse folklorique invités dans le cadre du Festival Mondial du Folklore, qui aura lieu dans quelques semaines.

Cette année encore, les festivités sont placées sous le signe de la sécurité. Outre le nouveau véhicule de la zone de police boraine qui permet une surveillance efficace de la foule, de nombreux policiers étaient mobilisés. « Toutes les mesures anti-terrorisme ont été prises. Ce n’est pas parce que le niveau a été revu à la baisse que la menace n’existe plus. Des barrières et des blocs de béton ont été installés afin de contrer une éventuelle voiture-bélier. » À l'heure d'écrire ces lignes, aucun débordement n'était à déplorer. Espérons qu'il en soit de même tout ce week-end.

© E.B.