Mons

Les automobilistes pourront souffler sur l’E19/A7 en direction de Mons mais pas en direction de Bruxelles.

Dès ce lundi, le chantier de réhabilitation du pont de l’ancien canal, à Seneffe, entrera dans sa seconde phase. Il s’agira de la dernière d’un chantier ayant commencé en avril 2016. Les automobilistes pourront souffler sur l’E19/A7 en direction de Mons mais pas en direction de Bruxelles. En effet, la seconde phase du chantier porte sur le même tronçon de l’autoroute mais dans l’autre sens.

La société wallonne de financement complémentaire des infrastructures (Sofico) a annoncé, ce mercredi, le début de cette phase finale, sous réserve des conditions climatiques. Les travaux de réhabilitation porteront donc sur les voies en direction de Bruxelles. Le chantier vise à effectuer une remise à neuf complète du revêtement, de la chape d’étanchéité, des équipements de sécurité ainsi que des garde-corps du pont.

Sur un peu plus d’un kilomètre, dans les deux sens, des panneaux de signalisation seront toujours installés pour prévenir les automobilistes. Si les ouvriers seront à pied d’œuvre sur les voies en direction de Bruxelles, la réhabilitation des voies en direction de Mons est quant à elle terminée. "Deux voies de circulation seront maintenues dans chaque sens avec une vitesse limitée à 50 km/h", a précisé la Sofico. "Ce sont à présent les voies vers Bruxelles qui seront basculées à contresens, par un passage en berme centrale, sur la nouvelle structure." Pendant cette phase, l’aire autoroutière d’Hubaumont située du côté des voies en direction de Bruxelles, ne sera pas accessible aux usagers.

Pour rappel , démarré à la mi-avril 2016, ce chantier doit durer un an. Sa première phase, qui visait à réhabiliter en profondeur l’autoroute sur environ huit kilomètres à hauteur de Seneffe en direction de Mons, est à présent terminée. Les travaux représentent un montant 1.484.014 d’euros HTVA.