Mons

La zone de police Mons-Quévy met les bouchées doubles pour assurer le bon déroulement des festivités

Après un an de décompte, les Montois s'apprêtent à faire la fête dans le cadre des festivités du Doudou qui débuteront dès ce mercredi pour se poursuivre jusqu'à mardi soir. Toute cette effervescence oblige les autorités communales et la zone de police de Mons-Quévy à redoubler d'efforts pour qu'aucun incident ne vienne entacher la ducasse rituelle.

Ce ne sont donc pas moins de 1500 prestations policières qui sont prévues. « C'est un événement très particulier qui mobilise des policiers issus de plusieurs zones de Wallonie et de Bruxelles. L'exercice sécuritaire est difficile, il nécessite une vigilance très particulière et chaque année, nous devons nous demander ce que l'on peut faire de plus pour ne pas tomber dans une certaine routine », annonçait ce mardi après-midi Marc Garin, chef de corps.

© E.B.

Avec de nombreux moments forts – le concert, la descente de la châsse et la retraite au flambeau, la procession, la descente de la rue des clercs, le combat,... –, la sécurité sera maximale. « La mobilité, les interdictions de stationnement et la fermeture de certaines zones, la gestion des flux, la perte d'enfants, les conditions climatiques, la consommation d'alcool,… sont autant de risques que l'on doit prendre en compte », ajoutait Philippe Borza, directeur des opérations.

La menace terroriste ne peut pas non plus être exclue. « Nous mettons une couche supplémentaire sur le dispositif sécuritaire de l'an dernier. Nous sommes toujours au niveau deux et il n'y a pas de menace précise sur les festivités montoises mais nous restons particulièrement attentifs. » La zone disposera une nouvelle fois de barrières anti camion-bélier, de blocs de béton, d'urchins et de 18 caméras afin de couvrir toutes les voiries concernées.

« Nous pourrons compter sur le soutien de la police fédérale, des zones locales voisines, des gardiens de la paix mais aussi de nos collègues français, qui assureront des contrôles aux frontières et qui intégreront nos patrouilles. » La Police Judiciaire Fédérale (PJF) sera également sur le terrain pour les matières plus spécifiques.

Quelque 250.000 visiteurs sont attendus sur l'ensemble des festivités. Autant écrire que la police veillera au grain afin de garantir leur bon déroulement. L'installation de terrasse, la diffusion de musique, la vente et la consommation d'alcool, le stationnement ou encore les heures de fermeture des commerces et night-shop seront des points de vigilance. À noter que cette année encore, les sacs à dos sont formellement interdits.