Mons Le débat a été lancé sur les réseaux sociaux et s’est enflammé