Mons

Le concours de soupe sera organisé pour la 6e fois le 22 septembre prochain

Amateurs de soupes, cet événement est fait pour vous ! Pour la sixième fois, Soupe Me Baby installera ses stands dans la Cité du Doudou le 22 septembre prochain. Le grand public pourra ainsi flâner, déguster et apprécier les différents mets proposés par des particuliers, des associations, des commerçants ou encore des traiteurs.

Ce concours de dégustation s’inscrit dans le cadre du Grand Huit et est soutenu par la Fondation Mons 2025. « Nous collaborons régulièrement avec l’Observatoire de la Santé du Hainaut et organisons plusieurs événements tout au long de l’année même si la fête de la soupe reste le point d’orgue pour nous », explique Fabienne Urbain, alias Mademoiselle soupe.

L’objectif s’inscrit dans la mouvance du mieux manger. « Nous prônons l’alimentation saine et nous adressons aux portefeuilles moyens. Nous voulons montrer qu’il est possible de mieux manger sans pour autant payer plus cher. Ce concours de soupe permet au public de découvrir des soupes aussi simples qu’originales. Il y a en a pour tous les goûts : des soupes de légumes et de fruit, des soupes chaudes et froides,…»

Un jury adulte et un jury jeunesse seront chargés de récompenser les meilleurs soupiers. « Beaucoup se prêtent au jeu, ils décorent leur stand, certains sont costumés,… Pour les associations, c’est une belle vitrine. L’ambiance y est très conviviale, tout le monde se parle, les soupiers racontent l’histoire qu’il y a derrière leur recette,… Ceux qui viennent une année reviennent souvent l’année suivante », sourit Fabienne Urbain.

Le projet fait parti d’un réseau européen et ne cesse de faire des émules. « Tout est parti de Lille en 2000 mais la véritable impulsion a été donnée en 2004 dans le cadre de Lille, capitale européenne de la culture. Les citoyens se sont rendu compte que peu importe les nationalités, les origines et les différences, la soupe était quelque chose d’universel, un plat qui rassemble car chaque pays a ses recettes. Aujourd’hui, des concours de soupe sont organisés un peu partout en France, en Europe et même au Nicaragua. »

Pour motiver les troupes si besoin il y avait, l’organisation précise que les soupiers qui se distingueraient en septembre prochain auraient l’occasion de participer au prochain concours de Lille. « Chaque année en mai, nous emmenons nos gagnants à Lille. En 2015, nous avions décroché la louche d’or. Plus récemment, en mars dernier, nos participants ont remporté le concours organisé à Laeken. »

À vos fourneaux donc pour préparer une recette de famille, ancestrale ou originale,… Le tout avec amour bien sûr.