Mons

L'animateur, qui a choisi Maître Sven Mary pour sa défense, a été arrêté hier après-midi sur le site de RTL. Le dossier pour lequel il est entendu implique, notamment, les frères boxeurs et braqueurs borains Hakimi. Après avoir été entendu par la juge d'instruction, il vient d'être libéré, font savoir ses avocats à La DH. Il est inculpé pour complicité dans un vol avec violence.

Stéphane Pauwels a été interpellé sur le site de RTL House alors qu'il s’apprêtait à présenter sa rentrée en radio. Selon les infos de la DH, il a choisi pour se défendre, le célèbre avocat Sven Mary et son collaborateur, Maître Romain Delcoigne. Ces deux derniers se refusent néanmoins à tout commentaire.

Stéphane Pauwels a été privé de sa liberté ce mardi après-midi, c'est parce que la justice le soupçonne de complicité dans un home invasion ( une intrusion dans un domicile privé caractérisée par un degré de violence plus élevé, où il y a confrontation avec les personnes visitées - séquestration, agression,...) survenu en mars 2017 à Lasne. Et si le dossier dépend du parquet fédéral, c'est parce que ce home invasion fait partie d'une plus vaste enquête de criminalité organisée, concernant en tout une vingtaine de faits de vols à main armée, de trafic de stupéfiants et de vols avec effraction, commis entre 2015 et 2017.

Un dossier qui n'est autre que celui pour lequel les tristement célèbres boxeurs montois Farid et Said Hakimi ont été placés sous mandat d'arrêt. L’affaire remonte à début février dernier. Une vaste opération visant à retrouver des armes avait été menée par la police fédérale dans le bois de Colfontaine, à la demande de la juge d’instruction Veronique Laloux. Opération qui a donc conduit à l'arrestation des deux frères ainsi que de cinq autres complices. Tous sont suspectés d'avoir commis une vingtaine de home invasion à divers endroits en Wallonie. Ils sont également suspectés de trafic de stupéfiants et d'attaques à main armée visant plusieurs restaurants.

L'instruction dont il est question ici est ouverte depuis "quelques mois", selon Wenke Roggen, porte-parole du parquet fédéral. Cinq personnes sont actuellement en détention préventive dans le cadre de ce dossier.

Précisons qu'à ce stade, les faits reprochés à Stéphane Pauwels ne concernent qu'une éventuelle complicité dans l'affaire de l'attaque à domicile à Lasne. Il a été entendu par un juge d'instruction ce mercredi après-midi, et a été libéré (sous conditions). Il est, en revanche, bien inculpé pour complicité dans un vol avec violence. Il bénéficie, bien entendu, de la présomption d'innocence.

Du côté de RTL-TVi, la chaîne ne fait pas de commentaire et précise qu'il s'agit "d'une affaire privée et en cours".