Mons Le Boussutois Kevin Centorame a fondé sa propre agence immobilière à Torrevieja

TORREVIEJA Quitter son job et sa maison pour partir vivre sous le soleil et les palmiers. Beaucoup en rêvent mais très peu osent le faire. Kevin Centorame, lui, n’a pas hésité une seule seconde avant de ranger au placard sa vie de journaliste sportif en Belgique pour décoller vers l’Espagne et la station balnéaire de Orihuela Costa, près de Torrevieja. "J’avais fait le tour de la chose en Belgique" , explique le Boussutois de 35 ans. "Avec ma femme, nous voulions vraiment changer de vie. Et il se fait que nous étions habitués à nous rendre à Torrevieja puisque mes beaux-parents y ont acheté il y a 10 ans."

En 2015, les deux amoureux ont donc déposé définitivement leurs valises sur la Costa Blanca. "Je ne suis pas parti pour le travail car je n’avais aucune garantie en arrivant là-bas. Nous sommes vraiment repartis de zéro car nous n’avions rien hormis un petit appartement. Mais maintenant, ça fait trois ans que je vis ici et je ne regrette pas du tout mon choix."

Kevin a profité du fait que la profession d’agent immobilier ne soit pas réglementée en Espagne pour démarrer sa nouvelle carrière. "Un peu par hasard, j’ai rencontré un Belge qui travaillait déjà dans l’immobilier. Il m’a pris sous son aile durant deux ans. Puis j’ai lancé ma propre affaire. Mais je n’avais pas du tout prévu ça avant d’aller en Espagne."

Après une année, sa boîte Torrevieja Immo tourne déjà à plein régime. "Nous sommes passés d’une vingtaine de ventes par an à une soixantaine", se réjouit Kevin. "Et ça continue à se développer. J’ai même dû engager un collaborateur, un ami qui est récemment venu vivre ici."

Kevin profite de la nouvelle vague qui anime actuellement l’immobilier de cette région située à mi-chemin entre Murcie et Alicante. "La crise est finie ici, elle est même très loin derrière. Surtout depuis la création d’un centre commercial gigantesque il y a quelques années. Grâce à ça, toute l’économie s’est développée autour de la ville. Il y a un vrai dynamisme autour de l’immobilier. Les projets sortent de terre comme des champignons."

Et même si son agence ne cesse de grandir, le Borain souhaite garder les pieds sur terre. "Je veux continuer à être proche des clients et assurer un vrai suivi. Et puis aussi continuer à profiter de la vie sur le côté. Après le boulot, je peux aller me détendre sur la plage ou dans ma piscine…", sourit-il.


Torrevieja et sa colonie belge

Située sur la Costa Blanca, près de Murcie et Alicante, la ville de Torrevieja est devenue l’Eldorado des Belges. "L’Espagne a toujours été très prisée par les Belges mais Torrevieja est aujourd’hui devenue la destination numéro 1", assure Kevin Centorame. "Énormément de jeunes franchissent d’ailleurs le pas en venant vivre ici. Toute une communauté s’est créée. Il y a des Belges qui tiennent des commerces, des bars, des restaurants."

Pour surfer sur la vague du succès, l’ancien journaliste a donc évidemment tout misé sur son public cible : les Belges. "Nous visons le marché francophone. Je fais d’ailleurs des publicités en français. Mais c’est vrai que 90 % de notre clientèle est Belge. Avoir un Belge sur place, ça peut faciliter et rassurer pour les gens qui veulent acheter là-bas. D’autres avant moi ont eu cette idée."