Mons

Peu de personnes ont été contrôlées positives à l'alcool ou aux stups

Ce week-end, ce sont quelque 30.000 personnes qui ont pris part aux festivités et presque autant qui étaient susceptibles de reprendre le volant après avoir consommé l’une ou l’autre boisson alcoolisée. C’est donc sans surprise que la zone de police boraine a mobilisé ses effectifs durant ces trois jours.

Ce dimanche en début de soirée, Bertrand Caroy, responsable du service circulation, tirait un bilan très positif. "Les contrôles étaient organisés sur deux axes. Non pas pour perturber le festival mais pour inciter les conducteurs à la prudence, explique l’inspecteur. Nous avons été agréablement surpris des résultats." En effet, malgré l’affluence record de ce vendredi, seules deux personnes ont été contrôlées positives aux produits stupéfiants. "Le public était très familial et beaucoup avaient désigné leur Bob. C’est la preuve qu’il y a une forme de conscientisation, que nous avons un impact sur les grosses festivités. C’est une réussite pour nous."

Samedi, le public était différent mais là encore, les contrôles se sont relativement bien déroulés. "Quatorze personnes étaient positives à l’alcool ou aux stups mais en comparaison avec le nombre de véhicules contrôlés, c’est satisfaisant." À cela s’ajoutent quelques saisis de véhicule pour défaut d’assurance et un fuyard qui a abandonné un peu plus loin le véhicule, sans assurance et dont la plaque avait été effacée. "En matière de police, nous tirons un bilan très positif. La zone boraine est très active en la matière et les conducteurs en sont conscients. Ils savent qu’ils ont environ une chance sur deux d’être contrôlés. Notre présence a rapidement été annoncée sur les réseaux sociaux, ce qui en a certainement poussé certains à la prudence."

Bertrand Caroy souligne par ailleurs l’excellente collaboration avec les organisateurs.

E. Brl.