Mons

Les jeux sont ouverts

Le cartel "Pour Honnelles autrement" (PHA), qui rassemble quatre couleurs politiques (CDH, MR, Ecolo et Défi), réalise une campagne très intense, tant sur les réseaux sociaux que sur le terrain. La tête de liste Matthieu Lemiez et ses acolytes rêvent de renverser la majorité socialiste du bourgmestre Bernard Paget en amenant un souffle nouveau. Ce dernier, toujours populaire malgré les multiples polémiques qui ont jalonné la mandature, ne semble pas inquiet et respire la confiance.

Les jeux sont pourtant très ouverts à Honnelles. Il suffit de jeter un œil aux scores de 2012 pour s’en rendre compte. Certes, Bernard Paget avait cartonné avec plus de 1.000 voix de préférence et 41,5 % des suffrages. La liste du maïeur avait ainsi obtenu 9 sièges sur 17 et la majorité absolue pour la première fois. Elle s’était tout de même ouverte à Honnelles Dynamiques (HD) et ses 2 sièges. Mais l’opposition, aujourd’hui regroupée sur la même liste, totalisait malgré tout un score très intéressant. À savoir 22,9 % pour le CDH (EPH), 15,7 % pour le MR et 7,8 % pour Ecolo… soit plus de 46 % des votes et donc davantage que les 41,5 % de la liste PS. La bataille s’annonce donc très serrée. Le score de la liste Honnelles Dyanmiques (HD) emmenée par l’échevine Isabelle Fleurquin risque de peser dans la balance en vue de la nouvelle majorité.