Mons

David Bouillon, qui a rejoint la liste conduite par Georges-Louis Bouchez, "Mons en Mieux" a envoyé jeudi soir un communiqué signalant son retrait de la liste, après les incidents de mardi soir au conseil communal de Mons. Il a ensuite annulé le communiqué, indiquant qu'une rencontre était programmée avec le chef de file vendredi.

David Bouillon a soufflé le chaud et le froid jeudi soir en deux communiqués envoyés à la presse en l'espace d'une demi-heure. Dans le premier, le médecin, colistier de Georges-Louis Bouchez sur la liste "Mons en Mieux", annonçait son retrait, après les incidents survenus mardi soir entre G.-L. Bouchez et le Bourgmestre de Mons Elio Di Rupo en plein conseil communal au sujet de la nomination de la nouvelle directrice générale ajointe, Anne-Sophie Charle.

"Mardi soir, j'ai assisté impuissant à l'invective lancée par le chef de file MR à l'encontre de la nouvelle directrice générale adjointe de la Ville de Mons, à l'occasion du conseil communal", indiquait M. Bouillon dans son communiqué envoyé jeudi vers 19h15. "Cette attitude et cette violence verbale vont à l'encontre des valeurs d'humanité, de solidarité et de service aux autres que je porte depuis toujours ... Il m'est inconcevable de me rallier à la cause de politiciens qui agissent de la sorte. Par ailleurs, il m'est apparu clair que le combat que je mène depuis 27 ans est incompatible avec cette attitude clivante et belliqueuse", soulignait David Bouillon, concluant son communiqué par: "je désire donc que la rupture soit claire et actée entre "Mons en Mieux" et moi-même."

Contacté par Belga, Georges-Louis Bouchez, qui n'avait pas reçu le communiqué, a indiqué que M. Bouillon ne se retirait pas et qu'il rencontrait son colistier vendredi. A 19h55, M. Bouillon envoyait un communiqué indiquant: "Urgent. Veuillez annuler le communiqué de presse."

Les deux hommes se rencontrent donc vendredi pour discuter de la suite à donner à ce dossier.