Mons

Le travailleur a déposé plainte, Hygea va également embrayer.

Un travailleur de l'intercommunale Hygea a été victime d'une agression ce mardi matin lors de son passage à Baudour. Alors qu'il passait en porte-à-porte pour ramasser les déchets ménagers, l'homme a été frappé par un automobiliste. "Vraisemblablement agacé suite au ralentissement de la circulation engendré par la présence du camion sur la voirie, l’automobiliste armé d’un bâton a porté des coups au niveau du dos du travailleur de l’Intercommunale", communique l'intercommunale Hygea.

Même s'il ne présente aucune lésion grave la victime sera en incapacité de travail de plusieurs jours. L'homme a d’ores et déjà déposé plainte tandis que Hygea annonce qu'une plainte sera aussi déposée dès ce mercredi auprès des autorités judiciaires. "Ces faits de violence à l’égard des travailleurs sont inacceptables", réagit Jacques De Moortel, directeur général de l’intercommunale. "Il devient de plus en plus difficile pour nos collecteurs d’assurer une mission de service public en faveur de la propreté. Malgré le contexte, je tiens à souligner le professionnalisme de l’équipage qui a tenu à terminer la tournée de collecte entamée, encadré et soutenu par le responsable de département. Hygea est déterminée à faire front aux côtés de ses collaborateurs dans de tels cas de figure … Le principe de tolérance zéro est de mise en la matière."

Au-delà des agents directement concernés, ce sont l'ensemble des collaborateurs de l'Intercommunale qui sont choqués par ce genre de comportements. "Malgré la signalisation du matériel roulant et des hommes sur le terrain, malgré les efforts de prévention en matière de sécurité, malgré les nombreux messages de communication adressés en la matière aux citoyens, l’Intercommunale, et plus spécifiquement ses travailleurs, est une nouvelle fois victime de faits graves", ajoute Hygea. 

L'intercommunale annonce enfin qu'elle veillera à prendre l'ensemble des mesures utiles pour assurer un soutien psychologique des agents et les aider à assurer au quotidien leur mission d'intérêt général.