Mons

Le dernier protagoniste mis sous les verrous, la police boraine en a profité pour communiquer sur le bilan de cette opération tristement fructueuse

C'était au début de ce mois de février, le service d'Enquête et Recherches de la police boraine menait simultanément de nombreuses perquisitions dans le cadre d'un important dossier sur un trafic de stupéfiants. Ces perquisitions représentaient l’aboutissement d’une enquête de longue haleine menée par les enquêteurs chevronnés du SER borain.

A l’issue de cette journée marathon, les enquêteurs avaient appréhendé 3 des 4 suspects, lesquels furent présentés au juge d’Instruction. Le 4e étant aux abonnés absents ce jour-là… Mais c'était sans compter sur la détermination des enquêteurs, qui ont mis le grappin sur ce dernier, ce mardi. Ce Quaregnonnais né en 1996 a été privé de liberté, présenté et mis sous mandat d’arrêt.

Le dernier protagoniste mis sous les verrous, la police boraine en a profité pour communiquer sur le bilan de cette opération tristement fructueuse. Au total, ce sont 10 perquisitions qui auront été menées sur la région de Mons-Borinage le 5 février dernier. Perquisitions au cours desquelles les policiers auront découvert et saisi +/- 90 grammes de cocaïne, 35 grammes de marijuana, de résine de cannabis et quelques joints, une boîte de space cake, des balances de précision. A ce matériel du parfait dealer viennent s'ajouter une douzaine de GSM, des tablettes, diverses armes prohibées parmi lesquelles des sprays anti-agression, des couteaux, des tasers, ect. sans oublier une importante somme d’argent (plus de 8 000€).

Le dossier connaîtra sous peu un développement judiciaire devant le tribunal correctionnel, qui déterminera les différentes participations de chacun des protagonistes dans cet important trafic de stupéfiants.