Mons

Les pizzas seront composées d'herbes sauvages cueillies dans les environs

C’est un projet on ne peut plus insolite qui sera mené dans les prochains jours sur le site du Grand-Hornu, dans le cadre de l’exposition « Halte à la croissance ». En effet, ce n’est autre qu’une pizzeria qui sera construire par l’artiste Laurent Tixador, aidés de quelques bénévoles recrutés dans le voisinage.

« C’est une pizzeria qui fera faillite et qui fermera donc ses portes après quelques jours. L’objectif pour l’artiste, c’est de mener un projet citoyen et de le construire avec des éléments de récupération : des palettes, du bois, de la paille, etc. », explique Laurence Lelong, collaboratrice au Grand-Hornu. Par sa démarche, l’artiste français met en exergue une problématique récurrente de la société actuelle : la surconsommation et le gaspillage.

« Une tranchée sera creusée dans notre pelouse. Une table faite de palette sera installée, permettant aux visiteurs de s’y installer tout en ayant les jambes directement dans la tranchée. Les pizzas et les pâtes seront cuites dans un four conçu sur place par Laurent Tixador. » Inutile cependant d’espérer commander une traditionnelle margherita ou une quatre fromages : les ingrédients dépendront du bon vouloir de la nature.

En effet, ces pizzas originales seront réalisées avec les végétaux sauvages qui poussent dans les environs. « Nous avons la chance de compter parmi nos animatrices quelqu’un qui s’y connait très bien en plantes comestibles et qui est volontaire de s’investir dans ce projet », précise encore Laurence Lelong. Les visiteurs n’ont donc aucune crainte à avoir, si ce n’est celle de découvrir de nouvelles textures et saveurs.

Le projet débutera ce lundi 25 juin avant un vernissage prévu le samedi 30 juin. Pour l’heure, une dizaine de bénévoles ont déjà manifesté leur intérêt pour ce projet hors norme, mais d’autres sont encore recherchés. L’exposition en tant que telle sera quant à elle visible du 1er juillet au 21 octobre prochain. Plus d’infos auprès de Laurence Lelong, via le 065/61.38.81