Mons Le tirage au sort des douze jurés de ce premier jury populaire aura lieu le 21 juin à 9 h

Le premier procès qui va rouvrir les débats à la cour d'assises du Hainaut est celui de Cédric Maton (33 ans), accusé de tentative de vol et de viol, d'attentat à la pudeur, avec la circonstance aggravante de meurtre. Sa victime, Laeticia Bauwens (22 ans), une Binchoise, a été découverte le samedi 22 avril 2017, vers 7h, sur le parking du Lotto Mons Expo à Mons.

La réclusion criminelle pour ces crimes peut atteindre la perpétuité. Le procès du présumé meurtrier est prévu durant une semaine. Les débats, au fond, commenceront le 25 juin par l'interrogatoire de l'accusé qui sera réalisé par le président Morandini.

Déjà ce jeudi, le meurtrier présumé de Laeticia Bauwens, a comparu lors d'une audience préliminaire visant à fixer le calendrier des débats, relève La Province. Il paraissait hagard, même lorsqu'il a dû décliner son identité face à la cour. En février dernier, Cédric Maton aurait été agressé en prison par certains de ses codétenus, son état de santé psychologique serait inquiétant.

Au procès, des experts et des témoins sont attendus dès le 25 juin à 10h30, dont la juge d'instruction en charge de l'affaire, des policiers et des médecins légistes. Des témoins de moralité sont attendus le lendemain, soit le mardi 26 juin. Mercredi et jeudi, l'avocat général De Brackeleer ainsi que les avocats de la famille de la victime et ceux de l'accusé débattront sur la culpabilité. Sauf incident, le procès est prévu pour une semaine.

Ce sordide meurtre a été commis le 22 avril 2017 en matinée sur le parking du Lotto Mons Expo. Le corps sans vie de Laeticia Bauwens a été retrouvé gisant dans son sang par ses amis. Laeticia les attendait pour se rendre à un colloque à Bruxelles. Malheureusement, elle s’est trompée de parking et a croisé le chemin de Cédric Maton, qui lui a porté plusieurs coups de couteau.