Mons La police boraine mènera les contrôles jusqu’à ce lundi

Depuis vendredi soir, la police fait la chasse aux conducteurs sous influence dans le pays. De nombreux contrôles sont en cours jusqu’à ce lundi 6h du matin. Boire ou conduire, il faut choisir et ce n'est pas nouveau ! La zone de police boraine s’est également installée partout sur son territoire (Colfontaine, Frameries, Quaregnon, Boussu et Saint-Ghislain).

Le phénomène qui inquiète de plus en plus les forces de l’ordre est surtout la conduite sous influence de produits stupéfiants. Du côté de la zone de police boraine, cela fait déjà quelques années que l’inspecteur motocycliste Bertrand Caroy tire la sonnette d’alarme sur cette conduite, parfois même sous double influence. “Malgré la publicité faite, il y a encore beaucoup de personnes sous influence d'alcool mais aussi de drogues. Un conducteur a été contrôlé positif à l’alcool avec 3 grammes. C’est énorme ! “

Outre l’alcool, c’est donc la problématique “stupéfiant” qui pose question et pour laquelle la sensibilisation devrait être accrue. “Nous avons de plus en plus de conducteurs, pas forcément sous influence d’alcool mai sous influence de cannabis, même de cocaïne.”

Le constat est sans appel : “Je pense que beaucoup banalisent," regrette Bertrand Caroy. "La conduite sous influence de stupéfiants est une grosse problématique au niveau des accidents de la route. Les conducteurs nous disent qu’ils n’ont pas fumé au volant mais ils ne se rendent pas compte que ce qu’ils ont fumé avant altère toujours leur conduite et surtout, que c’est interdit. Si des automobilistes consomment de la drogue tous les jours, le test sera toujours positif.”

Rappelons que lors de ces contrôles, les services de police dépistent le taux d’alcoolémie mais aussi, via le test salivaire, la présence de produits stupéfiants. “Nous contrôlons systématiquement les deux,” conclut Bertrand Caroy. Les contrôles sont toujours en cours. La campagne Bob de cet été se poursuivra jusqu’au 31 août avec des contrôles plus mobiles.