Namur-Luxembourg

Le 17 e Ward’in Rock festival se déroulera ce week-end à Wardin (Bastogne). L’ASBL organisatrice espère accueillir à nouveau près de 8.000 personnes en deux jours. "Nous essayons de consolider ce qu’on a construit il y a 17 ans" , indique Christophe Nadin, programmateur. "La vitesse de croisière a été atteinte il y a quatre ans, avec la volonté constante de présenter un festival à taille humaine et de ne pas trop grandir."

Les organisateurs ont programmé des artistes de haut vol comme Puggy, vendredi à 23 h 10, et Cali, samedi à 23 h 20, afin d’atteindre l’objectif qu’ils se sont fixé en termes de fréquentation. "C’est la première fois que l’affiche compte autant de noms connus", se réjouit Christophe Nadin. "Des têtes d’affiche populaires constituent un attrait supplémentaire. Certains groupes ne sont jamais venus en province de Luxembourg."

Reste que la programmation continue à faire la part belle aux musiciens luxembourgeois. Ainsi, Evim et Ardenne Heavy, deux groupes de Bastogne, se produiront samedi en début d’après-midi juste avant les Arlonais de Summerslam. Les styles musicaux seront à nouveau très variés du rock folk métissé de Yew au ska rock festif de Skarbone 14 en passant par la techno et l’électro de Zeil, un Bastognard qui avait mis le feu en 2012.

Le festival a, pour la deuxième année consécutive, été sélectionné, comme une vingtaine d’autres événements, dans le cadre de la campagne Emball’Agir avec l’objectif de réduire l’impact environnemental par la prévention et la gestion des déchets. Des îlots de tris seront mis à la disposition des campeurs.

La capacité d’accueil reste fixée à 5.000 festivaliers par jour. De nombreux tickets ont déjà été achetés en prévente. Les préventes sont disponibles en ligne sur le site www.wardinrock.be jusqu’au jeudi 29 août à 23 h 45. Les tarifs ? 25 € par jour (35 € sur place). Un pass pour les deux jours est vendu au prix de 42 € (52 € sur place). Un supplément de 8 € est demandé pour le camping.