20.000 lieues sous les mers sur scène

A.-F.So. Publié le - Mis à jour le

Namur-Luxembourg

Un spectacle débordant d’humour et d’effets au théâtre Royal

NAMUR Le 9 mai prochain, Jules Vernes sera à l’honneur au Théâtre royal de Namur qui accueille une adaptation de son célèbre “20.000 lieues sous les mers”. Un conte fantastique, dans une mise en scène impressionnante, spectaculaire, drôle et lyrique qui plaira à tous, petits et grands.

Le pitch ? 1869 au Muséum d’Histoire Naturelle : le gouvernement organise une réception officielle pour le retour du Professeur Pierre Aronnax, disparu en mer lors d’une expédition à la recherche d’un monstre marin. Le truculent professeur conte son aventure à bord du Nautilus en utilisant les objets et les animaux de son bureau. Mais au fur et à mesure de son récit le décor se transforme et devient navire, sous-marin, fond abyssal et même en poulpe géant, entraînant le public dans un délire poétique débordant d’humour et de surprenantes trouvailles visuelles.

Le spectacle met en valeur le regard précurseur de jules Verne sur l’environnement et la nécessité d’un développement durable et humaniste. “C’est un spectacle hors norme qui mélange la marionnette, le théâtre de rue, dans un rythme rapide et l’on va de surprise en surprise d’un bout du globe à l’autre. J’ai gardé toutes les parties du texte qui font référence à des idéaux humanitaires et écologiques”, explique Sydney Bernard, le metteur en scène. “Aronnax et Némo dénoncent la pêche à outrance, l’extermination des espèces, ils préviennent des dérèglements climatiques et du réchauffement de la planète, ils parlent du Golf Stream. Ils défendent la mer, l’art, la science, fustige l’esclavage et la colonisation… Je voulais un bureau comme unique décor. Mais quel bureau (450 kg de machines et plus de 60 effets dans le spectacle !) Tout sort des souvenirs d’Aronnax, donc tout sort de son bureau comme si sa mémoire était là devant lui. 20 000 lieues sous les mers est écrit comme un long monologue à la première personne ce qui a permis une adaptation parfaite du texte sans le modifier.” Le mercredi 9 mai à 16 h. Réservations 081/226.026



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner