Namur-Luxembourg La peine maximale a été prononcée à son encontre.

Poursuivi devant le tribunal correctionnel de Dinant pour le meurtre par strangulation de son ex-compagne Elena Ankhassian dans la nuit du 17 au 18 décembre 2015, Bryan Bourdon a écopé jeudi après-midi d'une peine de 20 ans de prison. Soit la peine la plus forte prononçable. 

Le meurtre commis en présence de leur fille de 5 ans, la prise de conscience tardive, les multiples tentatives de manipulation de l'enquête, la personnalité du prévenu et l'égocentrisme dont il a fait preuve (NdlR : il a tué juste parce qu'il ne supportait pas la situation) ont influencé le taux de la peine prononcée.

Bryan Bourdon n'avait pas digéré cette rupture amoureuse et encore moins le fait qu'Elena Anakhassian ait des sentiments pour quelqu'un d'autre que lui. La nuit des faits, au domicile d'Elena, il a d'abord procédé à un étranglement de face avant de la retourner et de lui faire un balayage, toujours en la serrant par le cou. Il n'a lâché prise que lorsqu'il a constaté qu'elle était inanimée, après quatre ou cinq minutes. Il s'est ensuite débarrassé du corps dans le Meuse, à Bouvignes.