Namur-Luxembourg

Un avant-projet sera présenté ce mardi soir par la société française EDP.

Voilà peut-être un nouveau projet éolien qui pourrait voir le jour dans la province. Cette fois, deux communes sont concernées : Sainte-Ode et Vaux-sur-Sûre. « L’avant-projet comporte 8 éoliennes. La hauteur du mat serait de 120 à 130 mètres et la hauteur totale serait de maximum 180 mètres. La production du parc éolien est estimée à 60 GW/h, soit l’équivalent d’une consommation électrique annuelle de 17.000 ménages » confie Marie Claret, la responsable de projet du groupe français EDP renewables. Ces éoliennes seraient implantées dans le bois de Fragotte. Pourquoi ce choix? « Il présente plusieurs avantages. Il permet une réduction de l’impact paysager ainsi que des nuisances pour les riverains. Le site choisi présente de nombreux atouts propices au développement éolien : l’ouverture au vent dominants, la faible densité de population à proximité du parc, la superficie disponible ou encore la proximité du réseau électrique sont des éléments que nous avons pris en compte », ajoute-t-elle. En pratique, une réunion d’information avec les citoyens se déroulera ce mardi 5 décembre à Sibret. Les riverains auront ensuite deux bonnes semaines, c’est la loi, pour réagir et exprimer leurs remarques ou suggestions. Une étude d’incidence sur l’environnement débutera ensuite. Elle sera menée par SGS, un bureau d’études agrée et indépendant. Elle prendra fin en mai 2018. Si le dossier devait aboutir, un permis ne serait délivrer qu’en fin d’année. D’ici-là, il peut s’en passer des choses…