Namur-Luxembourg La famille Sahakyan, originaire d’Arménie, risque l’expulsion

La famille Sahakyan, originaire d’Arménie, pourrait être expulsée de Belgique dès la semaine prochaine. Depuis une semaine, un énorme élan de solidarité avait vu le jour afin de venir en aide à un couple et ses deux enfants, qui résidaient à Fraire depuis une dizaine d’années.

Mardi, la famille avait déposé deux recours, par l’intermédiaire de son avocat. On a appris jeudi soir qu’ils n’avaient pas été acceptés. "Dès lors l’avocat a tenté un ultime recours ce vendredi et on devrait avoir une réponse lundi ou mardi. Malheureusement, si la réponse est à nouveau négative, ils devront quitter le territoire dans les jours suivants. On reste positif mais il faut être réaliste, les chances sont minces", confie Eddy De Jaeghere, du comité de soutien.

Les quatre membres de la famille Sahakyan sont actuellement retenus dans le centre Fedasil de Tubize.

"On fait actuellement une récolte de dons pour payer les honoraires de l’avocat. Pour le moment, on a déjà pu récolter pour payer la première facture de 3.500 euros. Nous mettons sur pied une vente aux enchères des toiles du papa car il est artiste peintre. Elle se déroulera le 9 décembre au marché de Noël de Fraire où on essayera de tenir un stand pour récolter un peu d’argent. Les toiles seront exposées du 5 au 15 décembre au centre culturel de Walcourt, avant de les remettre aux acquéreurs."

JVE et H.I.