Namur-Luxembourg

L’attaque terroriste qui a fait huit morts, mardi, peu après 15 heures (21 h en Belgique), à Manhattan a suscité une vive inquiétude dans la famille Gillet de Bastogne.

Christophe Gillet et ses cousins, Catherine et Olivier, sont, en effet, en vacances à New York. Les trois jeunes Bastognards ont rapidement rassuré leurs proches. Ils vont bien !

"Si nos proches ne s’étaient pas inquiétés pour nous, nous n’aurions pas su qu’une camionnette avait fauché des cyclistes et des piétons en remontant à contresens une piste cyclable et un couloir de promenade à Manhattan alors que nous nous trouvions sur les lieux du drame une heure auparavant", nous confie Christophe. "Notre attention a toutefois été attirée par la multiplication des sirènes de police et des pompiers plus importante que d’habitude mais nous ne savions pas ce qu’il se passait."

Le Bastognard, instituteur et auteur de livres scolaires, ajoute : "C’était particulier car les habitants continuaient à vivre comme si de rien n’était. Toutes les festivités ont été maintenues. La parade d’Halloween s’est déroulée le soir même. Nous avons assisté à un défilé incroyable et indescriptible de personnes déguisées qui déambulaient sans aucun complexe. L’ambiance était bon enfant. Show must go on, comme ils disent."

Christophe, Catherine et Olivier ne se sont "à aucun moment sentis en insécurité" même si ils ont le sentiment d’avoir échappé de peu à la mort. L’histoire se répète pour Christophe Gillet. En effet, en août dernier, il se baladait sur l’allée centrale piétonne de La Rambla, à Barcelone, 24 heures avant l’attentat ! " Il faut croire que je les attire", dit-il. Les trois Bastognards ont décidé de maintenir leur programme à New York, " une ville contrastée". Ils n’écourteront pas leur séjour et seront de retour, à Bastogne, comme prévu, ce dimanche.