Namur-Luxembourg Les pistes n’étaient pas praticables alors que le site du CATPW annonçait leur ouverture ce lundi

Des skieurs, parfois venus de très loin, n’ont pas pu louer du matériel, lundi, au centre Adeps à La Baraque de Fraiture. Mécontents, ils ont rebroussé chemin. Le chalet de location était, en effet, fermé alors que l’ouverture était renseignée sur le site Web du Centre d’action touristique des provinces wallonnes.

Le bulletin d’enneigement, mis en ligne, mentionnait toujours 10 cm de neige, trois pistes de ski alpin accessibles et un parcours de 3 km de ski de fond praticable, à la date du 4 décembre. " Nous déplorons ce désagrément pour les skieurs, souligne Roch Goebels, le patron de Ski Action. Lundi matin, il y avait de la bruine et les températures étaient positives. Nous n’avons pas ouvert, car l’état des pistes ne le permettait pas. L’information a été largement diffusée sur notre site Internet, ski-baraque.be, notre page Facebook ainsi que sur le répondeur téléphonique."

Au Centre d’Action touristique des provinces wallonnes, le directeur Olivier Neys indique que l’information avait bien été confirmée dimanche soir. "L’ouverture du lundi 4 décembre nous a été confirmée par téléphone dans la soirée, explique-t-il. Nous avons, dès lors, maintenu les données du week-end. Lundi matin, personne ne nous a prévenus de la fermeture."

Selon le directeur du CTAPW, il a été convenu avec les responsables des centres de ski wallons qu’ils appelleraient la centrale téléphonique pour signaler l’ouverture en début de saison. Par la suite, les informations sont recoupées afin de mettre les données à jour. Dans ce cas précis, la mise à jour n’a pas été faite.

" Nous projetons de modifier notre site Internet afin de le rendre accessible aux responsables des centres de ski, sur le modèle de ce qui existe déjà dans les Cantons de l’Est, annonce Olivier Neys. Chacun pourra ainsi encoder directement ses données. Il est important d’avoir les informations en temps réel, car les conditions météo peuvent changer rapidement. "