Namur-Luxembourg Selon le groupe @venir, la commune peut se le permettre car les kiosques à tri ont été enlevés.

Le groupe @venir, qui s’attendait à une diminution de la taxe sur la collecte et le traitement des déchets ménagers en 2018, vient de monter au créneau, après avoir pris connaissance de l’ordre du jour du conseil communal de ce jeudi. "Cette taxe doit être revue à la baisse", indique Isabelle Leclercq, cheffe de file de la minorité. "En effet, nos frais sont moindres grâce à Fost Plus qui vient récupérer certains déchets aux seuils des maisons."

Selon @venir, la suppression des kiosques à tri réduit la facture tant en termes de main-d’œuvre que de frais de déplacement. "L’année dernière, à la même époque, la majorité nous annonçait la reprise des PMC, soit les plastiques, métaux et cartons d’emballage, par Fost Plus", rappelle-t-elle. "La commune pouvait donc enlever ses kiosques à tri et gagner beaucoup de temps car souvent ces îlots étaient vidés de très nombreuses fois par semaine et même plusieurs fois par jour. Ainsi, nous gagnons plusieurs temps plein en hommes ainsi qu’en véhicules."

En 2016, le groupe @venir était intervenu au conseil communal pour demander à la majorité de revoir le taux à la baisse, pour 2017, mais il n’avait pas été entendu. "Souvenez-vous, j’avais posé la question à ce sujet en demandant une baisse de cette taxe mais la majorité avait répondu qu’elle avait encore des frais non couverts de l’année précédente qui avait coûté plus cher que prévu. Mais, cette année, ces frais doivent être apurés. Pourquoi, dès lors, ne pas répercuter cet avantage pour les Bastognards ? Nous l’aurions fait, c’est un signe important à donner à la population."

Le groupe de la minorité estime que la commune peut se le permettre, d’une part car son bilan financier est bon, d’autre part, car Fost Plus ne demande aucune tarification pour ce service, ce qui entraîne une diminution du coût vérité des déchets depuis l’année dernière. "La population attend un geste de la part du conseil communal et nous le comprenons. Après tous les efforts réalisés, les Bastognards le méritent bien", conclut Isabelle Leclercq.

N.L.