Namur-Luxembourg L’auteur écope de trois ans de prison avec sursis partiel.

Trois ans de prison, avec un sursis pour 1/3, pour viol et attentat à la pudeur sur un copain. Voilà la peine à laquelle a été condamné un jeune homme de 26 ans par le tribunal correctionnel de Neufchâteau.

Le prévenu réclamait toutefois son acquittement. Les faits remontaient au 16 décembre 2012. À la fin d’une soirée chez la victime, en présence de leurs compagnes respectives, les deux copains sont partis faire un tour en voiture. En chemin, le prévenu a arrêté la voiture et forcé, selon le jugement, son copain a lui faire une fellation. Le lendemain, désorienté et après s’être confessée à sa compagne, la victime fera des déclarations à la police.

Face au tribunal, le prévenu,, qui depuis a fait son coming-out, avait évoqué une curiosité de la victime qui ensuite aurait regretté. "Il n’ose pas s’avouer à lui-même qu’il avait des penchants donc il a préféré dire qu’il a été abusé", avait-il répondu à la présidente. "Ce soir-là, ce n’est pas moi qui conduisais. Et en plus, il était plus grand et plus fort que moi." Mais le tribunal a battu en brèche cette version, y compris sur le fait qu’il aurait été passager. L’état de la victime a aussi été pris en compte pour retenir des abus.