Namur-Luxembourg Un chat mal en point, retrouvé au même endroit, a été recueilli par le refuge du Beaussart

La SPA Refuge du Beaussart, basée à Boussu-en-Fagne, vient d’être confrontée à la cruauté humaine envers des animaux. Elle a été contactée par un citoyen qui a fait une macabre découverte dans une habitation de Couvin.

"Les locataires ont été expulsés de la maison mardi dernier. Lorsque la personne s’est rendue sur place pour faire l’état des lieux, elle a entendu du bruit à l’extérieur", explique la responsable du refuge Isabelle Dastrois. "À proximité des immondices entassés à côté du bâtiment, elle a trouvé une cage renfermant un jeune chat qui miaulait. À côté, il y avait un chiot mort, probablement de faim. Il avait la peau sur les os."

Le chaton a été pris en charge par l’équipe du refuge. "Nous sommes intervenus vendredi dernier. Il est donc resté plusieurs jours dans cette cage au milieu des excréments, sans nourriture et sans eau. C’est à force de miauler qu’il a été retrouvé. Malheureusement, le chiot n’a pas eu cette chance."

L’affaire a fortement choqué la responsable du refuge. Ce genre de cas reste heureusement assez rare dans la région. Isabelle Dastrois s’insurge surtout contre une pratique de plus en plus répandue qui peut mener à ce genre de situation malheureuse. "Il y a de plus en plus de personnes qui donnent des animaux via les réseaux sociaux. Les gens doivent arrêter avec cette manière de faire. On ne sait pas qui adopte l’animal, dans quel milieu il se trouve, comment il sera traité. Dans ce cas-ci, le chat et le chien ont clairement manqué de soins et on pense qu’ils ont été donnés via Internet. Le chiot, par exemple, n’était pas en ordre de vaccination et de puçage."

Le refuge a prévu de porter plainte contre les propriétaires des deux animaux. Le chat récupère désormais avec les autres pensionnaires du refuge, avant d’être proposé à l’adoption. La responsable du refuge s’assurera qu’il arrive dans une famille où il sera traité dignement.

Infos : www.refugedubeaussart.be

M.Ad.