De Crem rassure les militaires

A.-F. So. Publié le - Mis à jour le

Namur-Luxembourg

Un partenariat entre la ville, la province et la Défense pour que les pouvoirs locaux gardent la mainmise sur les casernes désertées

NAMUR À l’invitation du bourgmestre Maxime Prévot, le ministre de la Défense Pieter De Crem (CD&V) a visité les casernes de Jambes et de Flawinne, ainsi que le musée du Génie, hier.

On le sait, la Caserne du Génie de Jambes sera délocalisée à Amay à l’horizon 20143-2015.

Hier matin, les militaires du Génie ont fait part de leurs inquiétudes quant à cette délocalisation de leur quartier à Amay au ministre de la Défense.

“Nous voulons continuer à travailler dans les mêmes conditions. Vu nos spécificités très pointues, nous craignons ne pas posséder les mêmes infrastructures et la même organisation pour garantir un suivi dans les formations” , a indiqué l’adjudant en chef Patrick Dessambre, porte-parole des délégations syndicales (SLFP Défense, CSC Services Publics, CGSP et CGPM).

Le ministre De Crem a rassuré les militaires namurois à ce sujet : “Nous sommes à un moment pivot dans la finalisation du transfert des forces armées belges. Ce plan est le seul qui ait atteint ses objectifs. En quatre ans, nous avons dû réaliser des efforts de 800 millions d’euros. Mais nous possédons également la somme de 242 millions d’euros à investir année après année dans le cadre de la restructuration sur base opérationnelle.”

Par ailleurs, le ministre De Crem, tout en saluant le courage et l’attitude coopérative des militaires du Génie dans le cadre de ce déménagement, a aussi rappelé les mesures d’accompagnement dans le cadre de ce déménagement (20 millions d’euros).

Le ministre a également rappelé sa volonté de pérenniser la caserne para-commando de Flawinne et la base aérienne de Florennes comme éléments stratégiques, y investissant respectivement six et cinq millions d’euros.

Cette visite officielle du ministre de la Défense, a aussi été l’occasion d’une réunion de travail avec les pouvoirs locaux sur l’avenir des sites, une fois désertés. Le bourgmestre a notamment évoqué le devenir foncier des sites militaires namurois suite à la délocalisation. Des sites de grande ampleur sont concernés : Belgrade (18,3 ha), Jambes- De Wispelaere (8,7 ha), Sart-Hulet (38,3 ha) et Champion : (4,3 ha.) Soit une superficie de 69,6 ha. “Il faut empêcher une vente au plus offrant et voir débarquer des grands groupes immobiliers “, explique M. Prévot.. L’idée est de créer un partenariat avec la Défense, laquelle s’est montrée favorable à l’idée. La Ville a également fait connaître sa volonté de conserver le Musée du Génie à Jambes. Le ministre De Crem y a donné une réponse favorable mais pas définitive.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner