Namur-Luxembourg Cette année, ils participent à un spectacle qui précède le combat des Échasseurs

© Veronesi

Dans l’esprit d’animer la place Saint-Aubain avant le combat des Échasseurs, le Comité central de Wallonie propose cette année un spectacle mêlant théâtre et représentations folkloriques. Intitulé Un dimanche de fiesses à Namur, il précédera le combat pour l’Échasse d’or. Outre les confréries et groupes folkloriques namurois, l’école Sainte marie de Suarlée et Flawinne y participera.

"Il n’était pas encore question de ce spectacle lorsque nous avons décidé de consacrer notre spectacle au folklore, pour la fête du muguet", explique Madame Françoise, qui s’occupe de la classe des Hérissons. "Nous avons intégré le folklore dans nos programmes de cours. Il permet d’évoquer les principaux personnages qui ont marqué la région namuroise, mais aussi de faire un peu d’histoire."

Lors de spectacle , toutes les classes de l’école libre de Suarlée ont travaillé sur l’histoire, les costumes et traditions du folklore namurois. Parmi lesquels les Échasseurs, les Alfers, les Masuis&Cotelis, les Molons… et même les ours d’Andenne.

Plusieurs membres des groupes sont d’ailleurs venus prêter main-forte aux enfants pour une après-midi qui a marqué les mémoires.

"Christophe Dubois, un des 40 Molons, nous a alors proposé de participer à ce Dimanche de Fiesse. Toute l’école n’y sera pas, mais on y retrouvera quelques élèves issus de plusieurs classes. Leurs parents pourront les voir depuis la tribune", se réjouit encore Madame Françoise.

"Depuis quelques années, on ressentait le besoin d’améliorer la page folklore précédant le traditionnel combat d’échasses afin de mieux séduire notre public. L’implication des enfants dans les différents groupes folkloriques, au sein de leurs écoles et durant les fêtes, a donné l’idée de créer un spectacle où enfants et adultes présenteront ensemble une même histoire", raconte Philippe Moriamé, secrétaire du Comité central de Wallonie.

Concrètement, l’histoire sera racontée par deux narrateurs de l’école de Temploux et interprétée par une douzaine de comédiens de la classe de Madame Nathalie de l’école de Suarlée.

Magali Veronesi