Namur-Luxembourg

Le FCO lui avait gâché la fête la semaine dernière, pas Lustin cette fois (2-2)

Au coup de sifflet final, les Vedrinois ont mis quelques minutes à réaliser. C’est que cela faisait plusieurs minutes qu’il n’y avait plus match, l’Arquet se contentant de faire circuler la balle dans son camp, sans aucun pressing de Lustinois bien contents avec ce bon point (voir par ailleurs). "Ce n’était peut-être pas très beau, mais on a joué la sécurité", admettait le gardien Guillaume Florival. Au final, l’essentiel était là et une semaine après avoir dû laisser le champagne au frigo à domicile en raison de sa défaite contre le FCO Namur, les Vedrinois ont pu le sabrer cette fois. "On a perdu la semaine dernière à cause du stress, continuait le dernier rempart. Le plus dur avait en effet déjà été fait à Floreffe (NdlR : victoire 2-3 face au quatrième) la semaine avant. Là, on savait qu’on serait champion et que ce ne serait plus qu’une question de temps."

Deux semaines plus tard, les Bleus sont donc bel et bien sacrés mais sont de nouveau passés par toutes les émotions. Après avoir fait le plus dur en première période avec des coups de casque victorieux de Labeau et Lecomte, ils ont laissé Lustin revenir dans le coup. Mais ils n’ont pas flanché. "On a fait preuve de régularité toute la saison et d’un excellent esprit de groupe. On a dû faire avec beaucoup d’absents et de blessés, surtout au deuxième tour et c’est la solidarité qui nous a permis d’aller au bout."

L’Arquet retrouve la P1 seulement un an après l’avoir quittée. "On avait eu un brin de malchance l’année passée, et cela nous avait condamnés. On avait donc une dette envers le club et on l’a effacée."

De son côté, le coach Michaël Ferreira pense déjà à la prochaine campagne. Si les transferts offensifs de Mechach, Kurbali, Hachez et Joassin sont confirmé, une dernière recrue sera annoncée mardi. "On s’est renforcés où on le devait, c’est-à-dire en attaque. Car cette année, on a été champion sans attaquant spécifique. C’est du jamais-vu. Maintenant, on va préparer la saison en P1 avec une équipe plus forte que celle qui était descendue avec 34 points l’année dernière."