Namur-Luxembourg Des commerçants redoutent une diminution de leur chiffre d’affaires

Le développement commercial se poursuit au Grand-Duché, à proximité des communes frontalières de Gouvy et Houffalize. Après l’apparition de nouvelles enseignes au centre commercial Massen à Weiswampach, c’est un magasin Colruyt qui ouvrira bientôt à Wemperhardt, près de la station-service Total. Cette ouverture, annoncée pour la mi-novembre, suscite l’inquiétude chez certains commerçants de Gouvy et de Vielsalm.

"J’ai envoyé un courrier au groupe Colruyt, dont je dépends, pour faire part de mon mécontentement", explique le gérant du Spar de Gouvy. "En effet, ce nouveau supermarché entrera directement en concurrence avec mon magasin. Je crains la diminution de mon chiffre d’affaires."

Toujours dans la rue de la gare, à Gouvy, la gérante de l’épicerie Le cabas du Moulin, Colette Nève, reste sereine. "Il y aura, peut-être, un petit impact sur mes activités", souligne-t-elle. "Cela dit, j’ai déjà constaté que des gens de Bastogne, qui vont faire leurs courses au Luxembourg, s’arrêtent chez moi pour acheter des produits bio. De plus en plus de clients veulent connaître l’origine des produits qu’ils consomment. Certains ne veulent plus faire leurs courses dans les grandes surfaces et se tournent vers les magasins bio."

Selon Pierre Christophe, porte-parole des commerçants de Vielsalm, l’arrivée de cette nouvelle enseigne n’est pas une bonne nouvelle pour le commerce salmien. "Un pourcentage important des habitants de Vielsalm fait déjà ses achats dans les centres commerciaux Knauf à Schmiede et Massen à Weiswampach. Le magasin Colruyt, implanté entre les deux, va encore renforcer l’attractivité du Grand Duché", déplore-t-il.

Dans la commune de Houffalize, les commerçants pensent que cette ouverture ne va rien changer à leurs activités. "Les Houffalois ne vont pas parcourir 40 km pour se rendre au Colruyt, de l’autre côté de la frontière, alors qu’il y en a un à Bastogne, à 15 km de chez eux", confie le gérant du Spar.