Namur-Luxembourg Willy Henry, le président de Wépion, s’est montré philosophe après l’échec en finale du tour final.

Le réveil de la plupart des joueurs de Wépion a été douloureux ce jeudi matin après avoir été battus par Grand-Leez (0-2) en finale du tour final de P1. En l’espace de dix jours, les Fraisiers ont à la fois perdu le titre de champion et la dernière chance qu’il leur restait de monter en D3 amateurs.

"C’est une saison ratée. Le président visait le tour final mais dans le vestiaire, on savait très bien ce qu’on voulait. On a vu, dans cette finale, une équipe de Wépion qui a abordé ce match comme si c’était un amical et une formation de Grand-Leez venue avec de l’enthousiasme et de l’envie", commentait le coach, Bernard Beerens, après la rencontre.

Le président de Wépion, Willy Henry, a quelque peu tempéré ces propos ce jeudi matin. "Je ne dirais pas que c’est une saison ratée mais gâchée certainement. On visait le Top 5 et si possible le tour final. L’appétit est venu en mangeant. Tout le monde nous voyait émerger et la pression s’est installée."

Cet enchaînement de contre-performances est survenu au pire moment, en fin de saison, alors que Wépion a fait la course en tête depuis la 10e journée. Les Fraisiers n’ont perdu leur première place qu’une semaine, à la mi-avril, lorsqu’ils ont compté un match de retard sur Spy. La défaite à Spy fin mars (2-0) et surtout le nul à domicile face à l’Arquet mi-avril (3-3) ont conditionné la fin de saison. "On avait fait le trou à un moment de la saison et on aurait dû plier le championnat plus vite. Le match pour le titre face à Assesse a mal tourné alors qu’on avait tout en main. La perte du titre a assurément été dans la tête des joueurs ce mercredi soir face à Grand-Leez."

Deux autres raisons ont par ailleurs été avancées par le président pour expliquer cette fin de saison catastrophique. Les blessures de De Geest (NdlR : qui était tout de même présent mercredi) et Alexandre. "Deux de nos pièces maîtresses. Mais aussi les diverses tractations en coulisses. Cela fait deux mois qu’on parle de transferts et certains joueurs avaient déjà la tête ailleurs."

Reste à savoir quelle allure aura la formation wépionnaise la saison prochaine. Le coach Bernard Beerens devait rester et sept transferts étaient déjà actés. En prévision de la D3 amateurs…