Namur-Luxembourg Une pétition a été lancée pour soutenir Samira Balouch et ses enfants originaires de Kaboul

Mobilisation sans précédent, à Houffalize, autour d’une famille afghane menacée d’expulsion. Depuis lundi, date à laquelle Samira Balouch, la maman de Subhan, 13 ans, et d’Emran, 12 ans, a appris par courrier qu’elle et ses enfants devraient transiter par un centre avant de quitter le territoire, les témoignages de soutien affluent.

À l’école communale Les Lys, où le cadet est scolarisé en 4e primaire, la direction et l’équipe éducative ont lancé une pétition. "Cette famille vit à Houffalize depuis deux ans", indique José Simon, le directeur. "Les deux enfants, volontaires et souriants, sont arrivés à l’école le 1er septembre 2015, quand leur maman a trouvé un logement à Houffalize, après voir quitté le centre d’accueil pour candidats réfugiés de Rendeux. Ils ont su créer de vrais liens d’amitié malgré la barrière de la langue. L’aîné a obtenu son CEB avec de très beaux résultats. La décision qui a été prise est injuste".

La proviseure du site Reine Fabiola de l’athénée royal Bastogne-Houffalize, où Subhan est scolarisé, précise qu’" il est bien intégré dans sa classe, gentil, serviable, rigoureux et intelligent". Elle espère "sincèrement la régularisation de sa situation familiale".

La maman est, elle aussi, soutenue par son entourage. "Samira est intégrée au sein de notre ville", indique Marie, une assistante sociale. "Elle a trouvé du travail et construit autour d’elle son propre réseau d’amis. Il y a un grand danger pour cette famille de retourner en Afghanistan vu l’instabilité du pays."

Samira nous a confié que si elle retourne à Kaboul, elle et ses enfants seront encore plus en danger qu’avant. "J’ai décidé de fuir l’Afghanistan car mes enfants n’y étaient pas en sécurité" souligne-t-elle. "Je les ai emmenés avec moi pour les protéger. J’espère que nous pourrons rester à Houffalize et qu’ils pourront y poursuivre leur scolarité". Une deuxième pétition a été mise en ligne sur le site pétitions24.net sous l’intitulé Soutien à la famille Balouch dans sa demande de rester sur notre territoire.

Nadia Lallemant