Il dégrade volontairement son domicile

S. M. Publié le - Mis à jour le

Namur-Luxembourg

Son propriétaire n’a pas effectué les travaux nécessaires

HAVELANGE Les faits se déroulent en 2008 et 2009 à Havelange. Thierry (prénom d’emprunt) occupe une maison qu’il loue. La propriété à besoin d’être rénovée, mais le propriétaire n’agit pas. Thierry décide alors de ne plus payer son loyer jusqu’au jour ou il voit le propriétaire de la maison pénétrer dans son jardin sans autorisation. C’est le point de départ d’une situation qui n’a été qu’en empirant.

Insultes, harcèlement et menaces par téléphone ont rythmé le quotidien du propriétaire de la maison. Le 15 mai 2010, ce dernier décide alors de mettre son immeuble en vente. Désastre total pour Thierry, qui se voit contraint de trouver un autre logement. L’alcool n’aidant pas, la nouvelle a été très mal perçue par Thierry. Pour se venger de tout ce qu’il reproche au propriétaire, il décide de détériorer l’habitation.

Résultats : des briques ont été lancées sur le toit, un escalier en pierre a été partiellement démoli. Certaines vitres de la porte d’entrée et des fenêtres ont été brisées. Un lustre, une tenture et des garnitures ont été arrachés. Des trous ont été faits dans les murs et des panneaux “maison à vendre, maison qui s’écroule” ont été affichés sur les fenêtres.

Le propriétaire estime avoir perdu de l’argent en revendant la maison. “Quand un acheteur visite une propriété et voit de tels panneaux, il n’a plus envie de continuer la visite”, commente l’avocat, qui réclame 12.500 €. Outre les détériorations, Thierry est également poursuivi pour outrages à agent et pour avoir frappé sa compagne.

“Ces faits s’inscrivent dans un contexte tendu, notamment à cause des problèmes de maison.” Depuis ces faits, le prévenu vit du côté de Gedinne avec sa femme, “où personne ne nous connaît. Et depuis, on vit paisiblement”. Jugement le 9 juillet.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner