Inauguration de la salle des Draperies

JVE Publié le - Mis à jour le

Namur-Luxembourg

Elle vient compléter le parcours à l’intérieur de la grotte de Han

HAN Une nouvelle salle, la salle des draperies, fait désormais partie de la visite de la grotte de Han.

La Salle des Draperies fut découverte aux environs de 1814. S’il faut en croire certains auteurs, un audacieux aventurier partit en exploration dans les profondeurs de la caverne. Arrivé devant l’amoncellement de blocs cyclopéens au pied de la Salle du Dôme, il se met à la recherche d’une issue et découvre une ouverture entre deux blocs : le Passage du Diable, qui lui donne accès à un bras inconnu de la rivière, qu’il nomme la Galerie des Draperies.

Au bout de celle-ci, il découvre un nouveau passage qui le mènera dans une première salle, la Salle de la Sentinelle, et ensuite dans une deuxième salle beaucoup plus grande où la rivière lui barre la route : c’est la salle connue aujourd’hui sous le nom Salle d’Armes. La Salle des Draperies se visitait à l’époque avec beaucoup de difficultés : pour y accéder, il fallait se frayer un passage dans les éboulis au pied de la Salle du Dôme avant de devoir marcher dans l’eau… ou de se faire porter par le guide ! Cette galerie, une des plus belles de la Grotte de Han, deviendra une des images phare de la caverne. C’est au départ de cette galerie qu’eut lieu la découverte d’un important réseau : le réseau sud.

Pour diverses raisons, la visite de cette galerie a été arrêtée à la fin des années 70. Aujourd’hui, cette partie de la grotte est à nouveau accessible au public, mise en valeur par un nouvel éclairage par LEDs, économe et écologique.

Si la Grotte de Han n’était qu’une caverne d’environ cinq cents mètres au début du 19e siècle, elle représente de nos jours un réseau souterrain de près de 17 kilomètres.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner