Namur-Luxembourg Aujourd’hui que son idole est partie, Thierry Luthers est beaucoup plus demandé. Il sera à Jardin Passion.

Thierry Luthers n’a commencé à reprendre Johnny sur scène qu’il y a une quinzaine d’années. Même si sa passion pour le chanteur est antérieure à cela. "Il paraît que, quand j’étais petit, j’avais chanté Que je t’aime à ma première amoureuse. Par contre, je me souviens bien que je le chantais chez les scouts", raconte-t-il.

La première fois qu’il l’a vu sur scène, c’était il y a 40 ans. "Le 9 décembre 1976, il se produisait au Country Hall du Sart-Tilman. Un vrai coup de foudre. Je me suis juré d’aller le voir sur scène chaque fois qu’il viendrait en Belgique. J’ai assisté à une trentaine de ses concerts, toutes les grosses tournées. La dernière fois, c’était pour Les vieilles canailles. Cela faisait un peu tournée d’adieu", se souvient celui qui propose aujourd’hui deux formules de spectacles : celle avec tout un band pour les grandes salles et celle, plus intimiste, où il raconte Johnny accompagné de deux musiciens. "Le théâtre Jardin Passion est vraiment idéal pour cette formule. Chaleureux. Je chante des extraits d’une vingtaine de chansons parmi les plus connues et une poignée moins célèbres que j’aime beaucoup. Le tout ponctué d’anecdotes", précise celui qui tient à ce que les choses soient claires : il rend hommage à Johnny, il ne l’imite pas.

Même s’il est journaliste, Thierry Luthers n’a pas eu l’occasion de l’interviewer au cours de sa longue carrière. "Je l’ai rencontré une fois par hasard, aux Francofolies au début des années 90. J’ai hésité à l’aborder. Mais il était avec son cercle d’amis et je n’ai pas osé lui parler. Après coup, je ne regrette pas, il ne faut pas parler aux légendes…"

Thierry Luthers compte bien aller voir la tombe de Johnny à Saint-Barth. "Mais pas cette année, entre le foot et les concerts, je ne trouverai pas le temps. Pour l’anecdote, non loin de là se trouve aussi la tombe anonyme d’un ancien joueur du Standard très connu dans les années 50 et 60, Henri Thellin, qui est mort à Saint-Barth. Cela dit, pour revenir à Johnny, je pense que ce serait bien qu’il y ait un lieu de recueillement plus proche, plus accessible pour les fans."

M.V.