Namur-Luxembourg

Le duo Poels-Fievet terminera la saison à la tête du club de P1 namuroise

Petit séisme à Rochefort, où le comité a décidé mercredi soir de se séparer avec effet immédiat de son coach Michel Renquin, qui ne prolongeait de toute façon pas, lui qui sera remplacé par le duo Poels-Fievet.

Comme explication, le comitard et gardien de Rochefort Stéphane Culem affirme que le coach, depuis l’annonce de son départ, avait tendance à monter les joueurs contre le club. De son côté, Michel Renquin n’était pas joignable ce jeudi. C’est le joueur Julien Deglim qui assurera l’intérim jusqu’en fin de saison.

Les Famennois, que l’attaquant Patrick Pratz quittera en fin de saison pour rejoindre Couvin-Mariembourg, sont justement les arbitres de la lutte pour le titre, puisqu’ils affronteront Wépion dimanche, puis Spy. Wépion peut être champion de P1 ce week-end. Ceci dit, pour y arriver, les Fraisiers (62 points) doivent s’imposer chez le 3e, Rochefort (50), et dans le même temps, espérer que leur dauphin Spy (60) ne l’emporte pas à Fosses.

"Mais je ne pense pas à ça, je pense d’abord à aller gagner à Rochefort", affirme l’entraîneur de Wépion Bernard Beerens. "Nous sommes au complet, alors que cela faisait 6-7 semaines que ce n’était plus le cas."

Ces dernières semaines , les Wépionnais ont connu deux couacs : un résultat nul contre l’Arquet et une défaite à Spy, ce qui a permis à ce dernier de combler le trou. "Face à l’Arquet, on n’a pas été bon du tout en première mi-temps alors que contre Spy, on a abordé cette rencontre avec six absents. Cela dit, tout doucement, le stress monte dans le groupe. C’est tout à fait logique. En outre, il y a la fatigue. Nous n’avons pas un groupe pléthorique. On tourne à 14-15, avec 2 ou 3 jeunes depuis quelques semaines."

Au rayon des transferts, l’ailier de Loyers Sébastien Sacré a choisi de rejoindre le groupe wépionnais pour 2017-2018.