Namur-Luxembourg Le mandat d’arrêt pour le papa a été prolongé de deux mois.

Nous avons appris vendredi, par le biais des nouvelles de la Chambre du Conseil de Dinant, la remise en liberté en juillet de la maman de la petite Lauredana, 16 mois, découverte noyée dans son bain en mars dernier à Bomel (Namur). L’enfant avait été transportée à la Clinique St Luc à Bruxelles qui a délivré le permis d’inhumer. 

Ce n’est qu’après l’enterrement qu’un membre de la proche famille s’est ouvert au substitut de ses doutes par rapport à cette noyade soi-disant accidentelle. Le dossier avait été transmis à un juge d’instruction dinantais. Celui-ci avait décidé de placer les parents sous mandat d’arrêt d’un mois pour homicide volontaire. Exhumation, autopsie, ré- enterrement, rien n’avait été épargné aux proches. 

Pendant ce temps, les parents se rejetaient mutuellement la faute et changeaient d’avocats à tour de bras. Nous avons tenté de joindre les conseils des parents en vain. Il faudra attendre la prochaine comparution devant la Chambre du Conseil pour plus de détails.