Namur-Luxembourg Le labo de la police judiciaire fédérale a procédé à l’identification.

Le cadavre découvert dans une grange, le 25 mars dernier, à Heinsch (Arlon), a, enfin, été identifié. L’état de décomposition avancé du corps et l’absence de pièces d’identité sur la dépouille mortelle, ont compliqué la tâche du DVI, le service d'identification des victimes, et du laboratoire PTS de la police judiciaire fédérale de Neufchâteau. « Il a, finalement, pu être identifié sur base de ses empreintes », indique Amandine Martin, la magistrate en charge du dossier au parquet du Luxembourg. « Il s’agit d’un ressortissant portugais mais sa famille n’a pas encore été localisée, ni, à fortiori, prévenue. » Travaillait-t-il dans la région d’Arlon ou était-il sans domicile fixe ?

A ce stade, les enquêteurs n’en savent encore rien. Pour rappel, le corps sans vie avait été découvert par un villageois qui allait chercher du bois. Il avait eu son attention attirée par un vêtement de couleur rouge dans cette grange située dans une prairie. De l’examen réalisé par le médecin légiste, il ressort que cet homme, né en 1988, s’est donné la mort par pendaison.