Namur-Luxembourg Les habitants découvrent leur Plan communal de développement rural et ses ambitieux projets

Après plusieurs années de préparation, la commune de Hotton s’est dotée d’un nouveau Plan communal de développement rural. Le 3e depuis les années septante. Le programme comprend une septantaine de projets, dont 13 prioritaires à réaliser dans les 3 ans.

L’un d’entre eux porte sur la revalorisation du cœur de Hotton. Un dossier ambitieux qui devrait entraîner le relifting complet du centre-ville. "Il est prévu d’élargir les abords du pont pour créer une liaison lente sécurisée, d’installer des estacades en bois et d’aménager les bords de la rivière", explique le premier échevin Jean-François Dewez. Les images laissent ainsi entrevoir des quais transformés en gradins, du mobilier urbain, des plantations d’arbres, des pistes cyclables… Objectif affiché : restructurer l’espace au profit du piéton, améliorer la vue urbaine, dynamiser l’attractivité touristique et créer un véritable centre. Autrement dit, faire évoluer le centre-ville du statut de grand carrefour routier à celui d’espace de convivialité.

"Les places, mais aussi les berges, seront aménagées de manière à pouvoir proposer de vastes terrasses pour les restaurants ou encore des espaces agréables pour accueillir l’organisation d’activités", peut-on lire dans le document reprenant les diverses actions du PCDR. Ce projet fera l’objet d’un cofinancement par l’Europe et la Région wallonne dans le cadre du Programme wallon de développement rural.

Outre, ce dossier le PCDR prévoit, entre autres, la revalorisation du Moulin Faber, la transformation de la salle de Hampteau en maison de village, le développement des liaisons cyclables, l’aménagement de la place de Menil-Favay… La population Hottonaise était invitée à prendre connaissance de ces nombreux projets vendredi soir. "La commission locale de développement rural connaît très bien le dossier", constate Catherine Servotte, de la Fondation rurale de Wallonie chargée d’accompagner les communes dans l’élaboration du PCDR. "Mais à un moment, il faut retourner vers la population pour que chacun prenne connaissance des projets qui vont améliorer leur village, leur quartier, leur rue."