Le voleur avait été abattu par un policier

L. B. Publié le - Mis à jour le

Namur-Luxembourg

Le parquet requiert l’acquittement du policier

ARLON Le 3 mars 2010, un homme est abattu d’une balle dans le dos par un policier grand-ducal, le long de l’E 411 à Arlon. Un peu plus tôt, la victime et un complice avaient commis un vol à la bijouterie du Pall Center à Oberpallen, un village grand-ducal à 5 km d’Arlon. Ils avaient ensuite franchi deux barrages de police et pris la fuite en direction d’Arlon.

L’affaire était plaidée hier en correctionnelle où le policier est poursuivi pour homicide involontaire. Une inculpation de la cour d’appel de Liège alors que la chambre du conseil d’Arlon avait prononcé un non-lieu, retenant la légitime défense. La maman, la sœur et la fiancée du malfaiteur se sont constituées parties civiles contre le policier, estimant que sa réaction n’était pas proportionnelle.

“La victime savait les policiers lourdement armés puisqu’ils avaient fait usage de leurs armes plus tôt sur la voiture. Le policier a visé l’épaule et vidé son chargeur de six balles en trois secondes”, plaide Me Devaux.

Le parquet, requérant le non-lieu, estime qu’il faut tenir compte des circonstances. “Les deux auteurs avaient déjà commis plusieurs cambriolages au Luxembourg. Sur les caméras de surveillance des stations services visitées, l’un des auteurs portait une arme et des gants blancs. Quand le policier a vu que l’homme qui se retournait portait des gants blancs, il a cru qu’il était armé. C’est une erreur invincible”, précise la substitut Devaux. Jugement le 13 septembre.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner