Namur-Luxembourg Les travaux débuteront fin novembre après le jugement de la Cour d'Appel de Liège.

Le ministre wallon de l'environnement Carlo Di Antonio a confirmé ce jeudi le permis unique accordé à Lhoist pour réaliser un test de pompage. Octroyé pour une durée limitée à 24 mois, ce permis unique est assorti de conditions relatives à l’aménagement du territoire, aux prises et rejets d’eaux et à la protection de la faune et de la flore. Elle viseront à garantir les caractéristiques physico-chimiques de l’eau avec laquelle la trappiste de Rochefort est brassée. "Cette eau fera l’objet d’un suivi quantitatif et qualitatif par un laboratoire agréé", a indiqué le Ministre wallon de l’Environnement.

Pour rappel, le tribunal de première instance de Marche-en-Fammene a rendu début septembre une ordonnance suspendant le permis unique précédemment accordé à Lhoist. Il revenait au ministre de se prononcer à nouveau, ce qu'il a fait ce jeudi en y ajoutant des conditions. "L’objectif de ce test de pompage est de vérifier la possibilité pour Lhoist Industrie d’approfondir sa carrière tout en assurant une bonne gestion de l’eau tant pour Rochefort et ses habitants que pour la Brasserie (NdlR : qui brasse la trappiste de Rochefort) et d’assurer le respect de l’écosystème", a précisé le groupe Lhoist.

Lhoist Industrie attendra néanmoins l'arrêt de la Cour d’Appel de Liège avant de mettre en œuvre ce permis. Les plaidoiries sont fixées le 24 octobre prochain et la décision de la Cour est attendue fin novembre.