Namur-Luxembourg Le successeur de Robert Wuidar a sept mois pour imprimer sa marque

La passation de pouvoir entre le bourgmestre de Manhay et son 1er échevin, annoncée dans nos colonnes le 18 octobre dernier, s’est déroulée comme prévu, vendredi.

Après onze ans de mayorat, Robert Wuidar s’est mis, a-t-il dit, "quelque peu en retrait afin de rendre à son équipe la juste place qu’elle mérite". S’il cède son écharpe mayorale à Pascal Daulne, il reste néanmoins l’un des piliers du collège puisqu’il officiera comme premier échevin en conservant les Travaux.

L’an prochain, le champion des voix de préférence lors des deux derniers scrutins sera encore bien présent : il poussera la liste tirée par Pascal Daulne. Reste que d’ici les élections communales, le nouveau bourgmestre, qui compte déjà 23 ans de vie politique, dont 16 à l’échevinat des Finances, n’entend pas faire de la figuration.

L’année 2018 sera , en effet, marquée par le début des travaux d’aménagement du carrefour et de la traversée de Manhay, le renouvellement des réseaux d’eau e,t sans doute, par le premier coup de pelle du hall multisports, subsidié à hauteur de 1.360.000 euros.

En réponse à Marc Generet, chef de file de la minorité 7 avec vous, interpellé par ce "jeu de chaises musicales", à moins d’un an des élections, entre le bourgmestre et un échevin qui n’est pas "un jeune premier", Pascal Daulne, 52 ans, nous a confié que la commune ne sera en affaire courante qu’à partir du mois de juillet. Il lui reste donc sept mois pour imprimer sa marque. "Mon objectif principal sera de dynamiser notre commune en y apportant une touche de modernisme", précise-t-il. "Pour ce faire, je serai à l’écoute de tous les Manhaydois et travaillerai dans un esprit d’équipe tant avec le conseil et le collège qu’avec le personnel communal et la directrice générale. Manhay a toujours été gérée avec sagesse et en bon père de famille. Je veillerai à ce qu’elle reste gérée avec rigueur mais également avec imagination, créativité, modernité, et avec, surtout, une attention particulière à la qualité du service rendu à la population."