Namur-Luxembourg

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un homme de 48 ans a été privé de liberté pour des faits de violence à Marche. 

Peu avant minuit, la police est intervenue au domicile de son ex-compagne. Alors qu’il était venu rechercher des effets personnels chez elle, une dispute avait éclaté au cours de laquelle le quadragénaire avait coincé le bras de la malheureuse dans une porte. L’arrivée des forces de l’ordre n'a guère apaisé la situation. 

Le forcené s’est emparé d’une pioche et d’une hache qu’il a jetées en direction des policiers. Blessé, l’un d’entre eux se retrouve aujourd'hui en incapacité de travail pour une durée de 8 jours. Interpellé puis présenté devant le parquet jeudi après-midi, le suspect a reconnu les faits et accepté une médiation pénale. Il écope de 20h de travaux d’intérêt général. Parmi les conditions qui lui ont été imposées, il devra suivre formation à la gestion de la non-violence. L'intéressé a depuis lors été remis en liberté.