Namur-Luxembourg Samedi soir, la finale de la Coupe se jouera sur la pelouse de Saint-Mard.

Il est déjà arrivé qu’une équipe de P2 dispute la finale de la Coupe, mais c’était généralement le leader de sa série. Samedi, la finale de la Coupe de la Province opposera Habay-la-Neuve, le champion de P1, à Messancy, le cinquième classé de P2A. "Pour nous, c’est aussi une surprise", concède Philippe Cohy, le coach de Messancy.

Pour en arriver là, les Sudistes ont sorti trois équipes de P1 lors des matches à élimination directe. Saint-Léger, Marloie et La Roche ont fait les frais de ce surprenant parcours. "Je pense que mon équipe a plus facile à jouer contre des équipes qui jouent au ballon, qui jouent au foot. Quand nous avons affronté La Roche, j’ai parlé avec Raphaël Viance qui avait été un coéquipier par le passé. Il m’a confié que notre équipe serait dans la première partie du tableau si elle jouait en P1. Il y a sans doute en P1 des équipes qui jouent moins bien que nous. Nous avons un groupe assez technique et d’ailleurs, nous faisons souvent la différence sur notre terrain synthétique."

Samedi soir, ce n’est pas sur synthétique que se jouera la finale mais bien sur le terrain de Saint-Mard. "Je suis allé le voir dimanche et j’ai été très surpris. Il n’est vraiment pas beau. C’était à moins d’une semaine du match et son état était plutôt catastrophique. De loin, il peut paraître vert mais quand on est dessus, ce n’est plus pareil. C’est certain, ce n’est pas sur un billard que nous jouerons samedi. Pas sur un terrain digne de la Coupe de la Province. Jouer cette finale, c’est déjà une récompense, mais la récompense serait encore plus belle si on pouvait jouer sur une très bonne pelouse. Il y avait évidemment des terrains de meilleure qualité."

Pour en revenir au match, Philippe Cohy est convaincu que son équipe peut réussir un bon coup. "Bien sûr que les Habaysiens seront les grands favoris et nous, le Petit Poucet . Mais sur un match, tout est possible. Je pense que nous aurons notre mot à dire."

Messancy sera privé de Romain Olle Nicolle pour cette finale. C’est vraiment une tuile quand on connaît l’importance de ce défenseur dans le groupe de Philippe Cohy. Maxime Gouman soigne un genou et devrait faire partie du groupe. Du côté des Habaysiens, seul Anasse Bekhaled est incertain. La finale sera arbitrée par Dimitri Chauvaux qui sera assisté de Michaël Siméon et de Thomas Muller.