Namur-Luxembourg

Elle a reçu un subside wallon pour les travaux de restauration des toitures et des charpentes

Située en plein centre-ville de Namur, bordant la rue de Fer et faisant face au musée des Arts Anciens du Namurois (Trema) dont les magnifiques façades ont été récemment restaurées, l’église Saint-Joseph présente un bien triste visage et est fermée au public depuis plusieurs années pour des raisons de sécurité.

Dès 2009, la ville avait dû prendre des mesures radicales suite au constat que les ingénieurs du bureau d’études Origin avaient posé. En effet, la charpente de l’édifice datant de 1627 (début du chantier de construction) présente quelques particularités qui l’ont, au fil du temps et des infiltrations d’eau, fortement fragilisée au point que le faîtage, au droit de la croisée du transept, s’est affaissé de près de 30cm. Malgré les mesures de consolidation placées rapidement après le constat, il a fallu renforcer l’ensemble de la charpente située au droit de la croisée afin d’éviter que l’ensemble de l’édifice ne s’effondre.

© DR

Ce remarquable monument du cœur de la ville, qui voit enfin son avenir s’éclaircir, est composé d’une mononef de quatre travées sous une voûte de tradition gothique, avec des doubleaux panneautés, dont les clés pendantes trahissent l'époque tardive de la construction. Le transept est couvert par une voûte en étoile. Le pignon s’inscrit, quant à lui, pleinement dans l’époque Baroque de sa construction et offre, en retrait de la voirie, une haute façade peinte et décorée de motifs classiques.

Sur proposition du Ministre wallon du Patrimoine, la Région a octroyé un subside permettant de restaurer les fermes de charpentes et de renouveler l’ensemble de la couverture de toiture. Le montant de ces travaux s’élève à 1.161.274,51 € TVAC, subsidiés par la Wallonie à concurrence de 988.468,16 € TVA et frais généraux compris.